équilibre

 

ANULOMA  VILOMA

respiration alternée

 

D'après le yoga, le souffle dans la narine droite est dit chaud et celui de la narine gauche est dit frais. Aussi a-t-on nommé symboliquement le "nadi" droit souffle du soleil ou "pingala" et le "nadi" gauche souffle de la lune ou "ida". L'énergie qui coule par le "pingala nadi", ou souffle du soleil, produit dans le corps une chaleur qui est catabolique, efférente et accélère le fonctionnement des organes du corps. Au contraire l'énergie du souffle de la lune, "ida nadi", est rafraîchissante, analitique, afférente et inhile le fonctionnement des organes du corps.

Quand le souffle passe par une narine plus de deux heures, c'est le symptôme d'un dérangement causé^par l'excè de chaleur ou de froid. Ainsi si "pingala" est plus actif, la chaleur du corps augmente et il y aura des troubless mentaux et nerveux. Si "ida" est plus actif, le métabolisme du corps diminue produisant du froid et une suspension de l'activité mentale.

Cet exercice de respiration alternée a pour but de maintenir en équilibre des processus cathaboliques et anaboliques du corps et de purifier les nadis. D'après les Yogis, quand le souffle passe par la même narine plus de 24heures, il y a maladie. Ceci est dû au fait que les ganglions d'un centre nerveux particulier sont surmenés par le souffle anormal qui fonctionne trop  lontemps dans un centre particulier...

Exercice

Bouchez la narine droite avec le pouce droit et inspirez par la narine gauche. Fermez immédiatement la narine gauche avec l'annulaire et l'auriculaire droits. Enlevez votre pouce de la narine droite et expirez par cette narine. C'est la moitié d'une série.

Puis, sans vous arrêter, inspirez par la narine droite. Fermez la narine droite avec votre pouce droit et expirez par la gauche comme précédemment. C'est une série.

La proportion d'inspiration et d'expiration est de 1/2 comme dans l'exercice n°1, ou 6 secondes d'inspiration et 12 secondes d'expiration. Les même règles générales s'appliquent à l'expiration. Les même règles générales s'appliquent à l'exercice n°2 comme au n°1. Faites de 15 à 20 séries.

Quand vous serez capable de faire sans difficulté 6 secondes d'inspiration et douze secondes d'expiration, augmentez à sept et quatorze secondes et après à huit et seize secondes. Ceci doit être fait très lentement. Vous devriez pratiquer cet exercice de deux à trois mois avant d'augmenter à huit et seize secondes. Pendant cette période, vous verrez d'énormes changements dans votre corps et votre esprit. La respiration deviendra parfaite, surtout le mouvement du diaphragme; le corps devient très léger et les yeux brillent. L'apparition de ces signes montrent que les "nadis" se purifient.

Respiration alternée complète

Au début, méditez quelques minutes sur le mentra OM qui représente la source de toute la lumière et la conaissance. Dans cet exercice nous incluons la rétention ou le fait de retenir le souffle.

La bonne proportion entre l'inspiration et la rétention est 1/4. Mais on déconseille aux débutants de suivre une proportion de 1/2 pendant quelques mois avant la proportion de 1/4. Les durées minimales au début sont de quatres secondes d'inspiration, huit secondes de rétention et huit secondes d'expiration. Après un mois, on augmente à 5/10/10. Augmentez graduellement jusqu'à 8/16/16.

En Sanskrit, l'inspiration se nomme "pooraka", la rétention "kumbaka" et l'expiration "rechaka".

Inspirez par la narine gauche en comptant mentalement Om  4 fois. Retenez l'air en comptant Om 8 fois. Expirez par la narine droite en comptant Om 8 fois. Sans vous arrêter, inspirez par la narine droite, retenez le souffle et expirez par la narine gauche- tout en maintenant la proportion de 4/8/8. C'est une série complète. La pratique peut aller de quinze à vingt séries par jour.

Quand vous retenez le souffle, vous devez fermer la narine droite avec le pouce droit et la narine gauche avec l'annulaire et l'auriculaire droits. Quand vous êtes capables de faire 8/16/16 confortablement, changez la proportion en 1/4/2. Commencez avec quatre secondes d'inspiration, seize secondes de rétention et huit secondes d'expiration. Augmentez graduellement jusqu'à 8/32/16. Il faut de huit à douze mois de pratique avant d'y arriver. Ne vous pressez pas.

Quand les "nadis" sont purifiés, certains signes sont visibles. Dans la première étape, le corps transpire. Puis, on sent un frémissement du corps. Dans la dernière étape, le "prana" se rend au "sushumna nadi" et au centre le plus haut,"sahasrara chakra". Dans le hatha Yoga Pradipika, on conseille de faire ce qui suit quand le corps transpire durant le " pranayama": "Frottez bien le corps avec la transpiration qu'il dégage. Vous obtiendrez une constitution solide et légère." Cette pratique adoucit aussi la peau.

Aucun autre exercice ne purifie les "nadis" autant que la respiration alternée. En fait, c'est le seul "pranayama" qui purifie. Les autres "pranayamas", surtout "bhastrika", "ujjayi" et "suryabheda" servent à éveiller la "kundalini" après la purification des "nadis". "Bhastrika" et "ujjayi" qui seront expliqués bientôt n'apportent le meilleur résultat que lorsque les "nadis" sont purifiés. On conseille donc aux élèves de ne pas se lancer dans les exercicex de respiration plus avancés avant d'avoir pratiqué suffisamment longtemps la respiration alternée. Swami Vishnu-devananda.

©Copyright © Marie-christine Alliot Vani Dévi