"Construction de soi" et Spiritualité:

bouddha (2)

La vraie crise de notre monde aujourd'hui est une crise de conscience, d'une incapacité à ressentir directement notre vraie nature. Une incapacité à reconnaitre cette nature en chacun et en toute chose. Nous avons perdu notre lien vers les mondes intérieurs. Cet équilibre, appelé "la voie moyenne" par le Bouddha et "le juste milieu" par Aristote, est le droit de naissance de chaque être humain. C'est la source commune de toute spiritualité et le lien entre nos mondes intérieurs et extérieurs

La glande Pinéale est la porte qui mène à la connaissance de l'énergie subtile directe.

bouddha  

Dans toutes les parties du monde on trouve un halo énergétique lumineux dans les sculptures, les peintures et traditions différentes. Le halo ou la représentation d'une signature énergétique autour d'un être éveillé est fréquent dans pratiquement toutes les religions du monde. Le processus évolutionnaire d'éveil des chakras (Chakra dérivé du mot sanskrit, signifie roue énergétique) n'appartient pas à un groupe ou à une religion, c'est le droit de naissance de chaque être humain sur la planète.

La couronne chakra et le lien au divin ce qui dépasse la dualité au delà du nom et de la forme. La synthèse des canaux solaires et lunaires constitue notre énergie évolutionnaire.

les nadis  

 


Aujourd'hui les humains s'identifient en majorité exclusivement par leurs pensées et par le monde extérieur. Pour ceux qui ne s'identifient que par l'illusion la méditation, la Kundalini (énergie) resteront une métaphore, une idée plutôt qu'une expérience directe de l'énergie et de la conscience personnelle.
D’après les philosophes de l’Inde, il existe un champ vibratoire reliant toutes choses. On l'a appelé Akasha, le son originel « Om », les perles du collier d'Indra, l'harmonie des sphères et des milliers d'autres noms lui furent attribués à travers l'histoire. Les professeurs anciens enseignaient : l’univers est vibration.

Akasha



Le champ vibratoire est à la source de toute véritable expérience spirituelle et de toute recherche scientifique. Il s'agit du même champ que des saints, des bouddhas, des yogis, des mystiques, des prêtres, des chamanes, des prophètes ont observé par introspection. Bon nombre d'imminents penseurs de l'histoire tels que Pythagore, Keppler, Léonard de Vinci, Tesla et Einstein approchèrent le seuil du mystère. Dans la société moderne, la majeure partie de l'humanité a perdu la sagesse ancienne. Nous nous sommes trop égarés dans le domaine de la pensée, ce que nous percevons comme le monde extérieur de la forme.
Les Maitres dans la pratique de la méditation savent que le plus grand pouvoir règne dans le calme. Un champ existe à la base de la conscience (Akasha).
Exemple : Un arbre puise dans le soleil, l'air la pluie, la terre. Un monde d'énergie entre et sort de cette chose qu'on appelle un arbre. Quand l'esprit est au repos on voit la réalité telle qu’elle est. Tous les aspects ensembles, rien n'est dissocié. La vie et la mort, ne sont pas dissociées, tout comme la vallée et la montagne ...

Copyright © Emerick Monnerot-Dumaine © Marie christine Alliot (Vani Dévi)

Dans les traditions des Indiens d'Amériques et autres traditions anciennes il est dit que toute chose a un esprit, donc tout est reliée à la source vibratoire. Il y a une conscience, un champ. Une force qui se déplace à travers tout. Ce champ ne se produit pas autour de nous mais en nous et en tant que nous. On est chacun et chaque chose.
Les chercheurs actuels du CERN (organisation européenne pour la recherche nucléaire, basée en Suisse) ont annoncé qu'ils pensaient avoir enfin découvert le boson de Higgs. Dans la communauté scientifique, on le surnomme "la particule de Dieu"... 
Prouve qu'un champ énergétique invisible occupe le vide spatial.
La science approche du seuil entre la conscience et la matière : l'oeil avec lequel on regarde le champ originel, et l'oeil avec lequel le champ nous regarde est un seul est même oeil.

Pour comprendre la spirale il faut se relier à la spirale de vie. On a toujours été relié. La pensée c’est ce qui nous a maintenus dans l'illusion d'être différent d'avoir nos propres identités. La pensée crée la différence et l'expérience de la limitation. Plus on se conforme à la pensée plus on se déconnecte de la source. Les cultures anciennes s'harmonisaient plus directement à la source.
Dans l'Inde dans les traditions anciennes du yoga, Kundalini représente l'énergie intérieure remontant l'épine dorsale selon le modèle du serpent. Les mondes intérieurs de ses gens étaient comparables, à cette époque à ceux des cultures se concentrant sur le Hara [Le hara est une zone du corps situé sous le nombril qui s'inscrit dans une conception taoïste de l'organisme humain (dont découlent les médecines chinoise et japonaise traditionnelles). Physiologiquement, il correspond au centre de gravité du corps humain. La perception du Hara passe par des exercices de respiration, de visualisation et des exercices de coordination physique. En se concentrant sur le hara, sa perception permet de canaliser l'esprit et de libérer les réflexes.]
Equilibrer la force de la spirale avec le calme de sa conscience comme témoin c'est s'aligner avec son plein potentiel d'évolution; s'épanouir en un être qui était prédestiné à devenir l'être unique à multiples facettes.
Les 3 nadis importants (les nadis sont des canaux énergétiques dans lesquels circule le "Prana" (ou énergie vitale pure) C'est le pas franchi par les médecines Ayurvédique et Tibétaine qui considèrent 3 nadis importants, reliés directement aux 7 chakras principaux :
• Ida (Canal de l'énergie lunaire, narine droite relié au cerveau gauche)
•Pingala (Canal de l'énergie solaire, narine gauche relié au cerveau droit)
• Sushumna nadis (feu cosmique)
Pour comprendre le fonctionnement énergétique de l'être humain, il est nécessaire de connaître ces 3 nadis importants. Quand les 2 canaux s'équilibrent, l'énergie remonte un troisième canal (sushumma), le long de la colonne vertébrale stimulant les chakras et libérant le plein potentiel .... 
Les deux nadis latéraux : Ida et Pingala entourent donc Sushumna et s'entrecroisent en particulier au niveau de chacun des chakras principaux ou se trouvent les noeuds que l'énergie doit dissoudre durant son ascension. Ils sont situés sur le trajet de l'épine dorsale et de la tête et représentent la contrepartie subtile des ganglions du système nerveux sympathique.
Kundalini est la spirale originelle qui fait danser la vie humaine dans l'existence. Il s'agit d'un ordre différent d'énergie que celui qu'on comprend normalement, comme une passerelle entre la matière brute et les énergies les plus subtiles. La passerelle, c'est nous.
L'esprit égotique arrête sur le monde extérieur est ce qui empêche d'expérimenter sa vraie nature vibratoire intérieure. Quand la conscience se tourne vers l’intérieure, elle s'assimile aux rayons du soleil et au lotus qui commence à pousser. La spirale est le lien entre les mondes intérieurs et extérieurs.

Le scientifique EINSTEIN a dit " Le mystère est la plus belle chose qu'on puisse ressentir, c'est l'origine de tout art et de toute science véritable, celui qui ne ressent pas cette émotion, qui ne parvient plus à faire une pause pour s'émerveiller et se laisser impressionner, ne vaut pas plus que la mort, il a les yeux fermés."
Les spirales anciennes symbolisent la croissance, le développement et l'énergie cosmique incarnée dans le soleil et les cieux. La forme de la spirale se miroite dans le macrocosme et l'immensité de l'univers même. Mais on trouve des types variés de spirales et d'hélices dans le monde naturel (escargots, coraux, les toiles d'araignées, les fossiles, les queues d'hippocampes, des coquillages...) Dans la Grèce Ancienne, Platon considérait que la proportion géométrique continue était le lien cosmique le plus profond : le nombre d'or, ou la proportion divine est le grand secret de la nature.
Dans chaque religion on parle de l'origine et du Logos (considéré comme la raison du monde, comme contenant en soi les idées éternelles, archétypes de toutes choses. Il est aussi un concept étant à la fois rationnel et oratoire. ) Dieu est vibration. Le logos est la vérité non dissimulée.
A l'instar du YING et du YANG, le danseur et la danse ne font qu'un.
Le tétraèdre est une forme géométrique tridimensionnelle simple; il faut au moins 4 points pour qu'une chose soit une réalité physique. La structure du triangle est le seul model auto stabilisant de la nature. Les anciennes civilisations savaient que la forme tétraédrique se trouvait dans la structure de base de l'univers tout comme l'existence de la spirale alors que la science moderne commence juste à reconnaitre sa signification? Les spirales symbolisent la croissance, le développement et l'énergie cosmique incarnée dans le soleil et les cieux
Le yoga, le Bouddhisme enseignent par la méditation, la perception directe du Logos, du champ du changement ou de l'impermanence en soi. En observant son monde intérieur, on ressent des sensations et des énergies de plus en plus subtiles au fur et à mesure qu'on augmente sa concentration. Quand on se rend compte de l'impermanence à l'origine de la sensation on se libère de l'attachement aux formes extérieures éphémères. On se rend compte qu'un champ vibratoire est à l'origine commune à toutes les religions.
Dans la tradition Bouddhiste, le "Bodhisattva" désigne celui qui détient la nature à s'éveiller : "pour éveiller son soi intérieur, il faut éveiller tous les êtres. Il fait le voeu d'aider chaque être de l'univers à s'éveiller. Pour éveiller son soi intérieur il faut éveiller tous les êtres. Il y a d’innombrables êtres sensibles dans l'univers que je promets d'éveiller. Mes imperfections sont inépuisables, je fais le voeux de les vaincre toutes. Le Dharma est inconnaissable, je fais le voeu de le connaitre. La voie vers l'éveil est inaccessible, je fais le voeu d'y accéder." 

Copyright © Emerick Monnerot-Dumaine © Marie christine Alliot (Vani Dévi)