La Puissance de l'intention dans le yoga

©Marie-Christine Alliot Vanidévi

Sivananda parle de la puissance de l'intention 

Le moment idéal pour déposer cette intention est le silence intérieur de Yoga Nidra. Au début et en fin de Yoga Nidra, l’esprit est ouvert aux suggestions. Dans cet état particulier de conscience, vous plantez votre Sankalpa dans un sol fertile.

Sankalpa peut être utilisé pour satisfaire tous vos désirs, toutes vos aspirations: fortune, pouvoir, réussite, acquisition, etc. Cependant, il s’entend bien que le meilleur Sankalpa est celui qui vous aide à réaliser le but de votre existence, celui qui ouvre le chemin que vous savez être le votre, au plus profond de vous. Le Yoga Nidra peut servir à contrôler les fonctions physiques du corps comme la respiration, la fréquence cardiaque, la tension artérielle, le métabolisme, la température corporelle et même les ondes cérébrales. Bien que ce ne soit pas un substitut pour le sommeil, une heure de Yoga Nidra équivaut à environ quatre heures de sommeil typique parce que les états des ondes cérébrales que nous traversons (beta, alpha, thêta et delta) sont extrêmement reposants et relaxant.

1. Sankalpa est répété durant une séance de Yoga Nidra ou tout simplement juste avant de vous endormir ou à votre réveil, quand votre conscience oscille entre sommeil et éveil.

2. Sankalpa est court, concret, exprimé avec simplicité.

3. Sankalpa est exprimé au présent, positif, sans négation: plutôt que « j’arrête de fumer », préférez: « je suis libre de toute dépendance ».

3. Sankalpa est évoqué avec une conviction sans faille, étant certain de sa réalisation. Une résolution se fonde sur la volonté. Plus forte est la volonté qui sous-tend Sankalpa, plus celui-ci s’enracine.

4. Sankalpa vous concerne mais est également bénéfique pour les autres.

5. Une fois la formulation établie, elle doit toujours rester la même. Et c’est ce même Sankalpa qui est répété, inlassablement, jusqu’à l’expression de sa réalisation. Il n’en est pas changé avant sa concrétisation. Sankalpa peut ainsi rester identique pendant des années. Il peut même ne pas changer de toute une vie.

6. La formulation de Sankalpa ne passe pas forcément par les mots, au contraire, il est préférable qu’elle soit visuelle.

7. Sankalpa est évoqué à la fin d’une expiration, durant une rétention poumon vide. Ensuite, après l’avoir exprimé, on n’y pense plus, on n’y revient pas, on ne s’y attache d’aucune manière, on l’oublie.

8. Sankalpa est votre secret. Il doit rester à l’abri du jugement d’autrui.

9. Si vous hésitez sur le Sankalpa à adopter, choisissez en un simple en lien avec un obstacle concret à surmonter. Une fois se premier obstacle dépassé, un Sankalpa plus durable avec un objectif plus ambitieux pourra émerger.

Des scientifiques reconnaissent le pouvoir de l'intention

« Ce sont vos modes de pensées qui décident si vous allez réussir ou échouer. » (Henry Ford) « Vous êtes maître de votre vie, et qu’importe votre prison, vous en avez les clefs. » (Hervé Desbois)

« Notre esprit n’a pour limites que celles que nous lui reconnaissons.» (Napoleon Hill) Sommes-nous responsable de notre vie ? Qu'est ce que le hasard ? En quoi sommes-nous la cause inconsciente de ce qui nous arrive ? Comment nos pensées, nos croyances et nos conditionnements peuvent-elles avoir le moindre effet sur la réalité ? Quelle est la véritable nature de notre conscience ? Pour répondre à ces nombreuses interrogations, nous sommes allés à la rencontre d'intervenants qui nous ont amené des éléments de réponses, de part leur parcours, leur vécu, et leur compréhension des mécanismes de l'esprit humain.

Le pouvoir de l'intention documentaire


Le pouvoir de l'intention documentaire